Petits travaux d’été du côté de l’Eglise

Mickaël, Claude et Patrick ont travaillé cette semaine devant le parvis de l’Eglise.
Ils ont profité de l’ombre de l’après-midi pour installer des plaques de grès sur le bas du mur devant l’Eglise.

Merci également à Jeremy pour son coup de main pour le nettoyage et le rangement de ce mini-chantier d’été.

Aujourd’hui, Jérémy et Mickaël tailleront également les arbres dans la cour « Maritain ». L’objectif étant de pouvoir réaliser une couverture haute des fondations de l’église. Il serait dommage d’avoir des infiltrations dans l’église fraîchement rénovée.

Photo Patrick Rettig

Photo Claude Fischer

Un défi pour agir ensemble sur le climat

DECLICS , défi des Familles à Energie Positive et zéro déchet sur l’Eurométropole de Strasbourg : qu’est-ce que c’est ?
C’est un défi d’économies d’énergie et de réduction des déchets qui se déroulera du 1er novembre 2020 au 30 avril 2021.

La mission des familles participantes consiste à réduire leur consommation d’énergie et d’eau d’au moins 8%, et de déchet d’au moins 20% en réalisant des éco-gestes peu connus, et sans perdre en confort de vie.

Le défi permet à chacun de se mobiliser de façon concrète, efficace et ludique pour :

  • économiser de l’argent en réduisant ses factures d’énergie ! L’année dernière les participants ont économisé en moyenne 200€
    sur l’année et réduit leur déchet de 33% !
  • rompre avec des idées reçues sur les économies d’énergie et la réduction des déchets
  • découvrir, expérimenter et apprendre ensemble
  • participer à des événements ludiques et techniques avec toute la famille dans des lieux touristiques en Alsace

Plus d’infos sur le défi DECLICS de l’Eurométropole ici

Défi

Evènement de clôture 2019 à l’éco-musée d’Alsace

Comment participer au défi ?
Il suffit de contacter

Alter Alsace Energies au 03 88 23 33 90
ou
La chambre de consommation d’Alsace au 03 88 15 42 42
Ou
Sur le site internet

Restrictions d’usage de l’eau

Il n’a pas beaucoup plu en Alsace depuis mars. Et malgré les récentes précipitations, le niveau et le débit des cours d’eau continuent de baisser. Le niveau de la nappe phréatique d’Alsace est ainsi inférieur à celui de 2019.

Au vu des indicateurs hydrologiques et sur la base des perspectives météorologiques des jours à venir, la préfecture a décidé, en concertation avec le comité sécheresse, de placer toutes les unités hydrologiques du Bas-Rhin (à l’exception du Rhin) en seuil d’alerte.

Sont désormais interdits pour les usages privés :

  • le remplissage des piscines privées,
  • le remplissage et la vidange des plans d’eau et des bassins d’agrément ou mares (hors piscicultures),
  • le lavage des véhicules (sauf dans les stations professionnelles),
  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés entre 10h et 18h,
  • l’arrosage des jardins potagers entre 10h et 18h (sauf arrosage manuel ou goutte à goutte),
  • l’arrosage des terrains de sport (sauf terrains de compétition de niveau national) et des golfs entre 10h et 18h,
  • l’alimentation des fontaines publiques en circuit ouvert.

Vous pouvez consulter l’intégralité de l’arrêté ici.

Terre sécheresse

 

Déviation temporaire de la piste cyclable

Dans le cadre des travaux sur le GCO, nous avons été informé de la publication d’un arrêté du département concernant la coupure de l’itinéraire cyclable du canal de la Bruche entre Kolbsheim et Ernolsheim.

“A compter du lundi 20 juillet 2020 et jusqu’au vendredi 07 août 2020 inclus sur l’itinéraire cyclable : 12 Canal de la Bruche’, entre les communes de ERNOLSHEIM BRUCHE et KOLBSHEIM, dans les deux sens de circulation, la piste cyclable sera interdite à tous les véhicules, cyclistes et piétons seulement lors des interventions sur le viaduc du canal de la Bruche, sinon la piste restera ouverte. La piste cyclable sera ouverte les weekends. Toutefois cette disposition n’est pas applicable aux véhicules de l’entreprise en charge des travaux, aux véhicules de secours, aux véhicules des forces de l’ordre, aux véhicules du gestionnaire de la voirie. 

Une déviation sera mise en place pour les cyclistes et piétons, dans les deux sens de circulation par les D93, D147, la Rue Denis Papin et l’Avenue Jean Prêcheur via les communes de DUTTLENHEIM et DUPPIGHEIM.”

En effet les travaux de lançage du viaduc sur la Bruche nécessitent d’interrompre la circulation des cyclistes lorsque le tablier est en mouvement. Cela devrait se produire à partir de jeudi (23 juillet), à chaque fois pour une journée (9h-18h) avec remise en circulation ensuite pour 2-3 jours avant la coupure suivante. Environ 4 journées de coupure au total sont prévues jusqu’au 7 août (selon avancement des travaux).

La signalisation de la déviation est mise en place par l’entreprise en charge des travaux du COS.

Opération tranquillité vacances

Dans le cadre des opérations « Tranquillité Vacances »  vous pouvez signaler votre absence à la gendarmerie ou au commissariat. Des patrouilles pour surveiller votre domicile seront organisées. Vous serez prévenus en cas d’anomalie (tentatives d’effractions, cambriolages).

Comment ça marche ?

Pour bénéficier du dispositif, il faut en faire la demande minimum 2 jours avant la période d’absence en remplissant ce formulaire et en le déposant à la gendarmerie ou au commissariat le plus proche (cliquez ici pour le trouver).

Des gestes simples pour éviter la climatisation

L’été est là , et avec lui la question du confort thermique dans nos maisons et appartements. Comment l’optimiser ? Quelle solution privilégier ? Afin de faire son choix en toute connaissance de cause, Alter Alsace Energies nous propose d’y voir un peu plus clair dans les options qui s’offrent à vous.


Commençons par la climatisation. Vous serez probablement plusieurs à envisager cette solution et ferez le cas échéant le bonheur des grandes marques dans ce domaine. Avant de vous lancer, voici quelques informations à prendre en considération.

Comment fonctionne un climatiseur ?

Le climatiseur va transformer vos pièces à vivre en un gigantesque réfrigérateur : il va venir pomper la chaleur à l’intérieur, et ensuite l’évacuer à l’extérieur. En l’installant, vous allez ainsi créer un ilot de chaleur à proximité de votre habitation.

Combien ça coûte en vrai ?

Il y a bien sûr le coût de l’investissement initial, qui va varier en fonction de la taille du climatiseur et de la marque. Mais en plus, il faut savoir que les perçages dans les murs augmentent les défauts d’étanchéité, et donc l’entrée d’air chaud dans votre logement. Enfin, le climatiseur est très gourmand en électricité, et votre facture en fera les frais, ainsi que la planète si votre électricité n’est pas produite à 100% par des d’énergies renouvelables.

Les précautions à prendre

Attention à bien respecter un écart maximum de 6° à 8° entre la température extérieur et intérieur lors du réglage de votre climatiseur. Sans cela, vous créez des chocs thermiques lorsque vous sortez ou entrez. Ceux-ci peuvent occasionner des problèmes de santé pouvant parfois s’avérer graves : en suivant cette recommandation, lorsqu’il fera 38°C dehors vous pourrez rafraichir à 30°C au meilleur des cas ! A savoir qu’avec cette température et avec un simple ventilateur, vous pouvez avoir le même confort que si vous passiez par un climatiseur. En effet, l’augmentation de la vitesse de l’air dans une pièce permet d’atteindre un confort acceptable jusqu’à 32° environ.

Dans ces conditions, la question reste entière : pourquoi investir dans des systèmes énergivores et avec une efficacité finalement très discutable en termes de bien-être pour l’utilisateur ?

Avant de passer à la suite, rappelons tout d’abord que le corps humain possède une grande capacité d’adaptation à son environnement thermique : Il faut juste lui laisser le temps et lui donner les moyens …
Alors ne sous-estimons pas cet élément et agissons dans ce sens. Voici quelques gestes simples pour éviter la climatisation.

Ventiler

Le premier réflexe à acquérir est la ventilation nocturne. Dès que la température extérieur baisse en dessous de la température intérieure, ouvrez en grand vos fenêtres et laissez rafraichir naturellement votre habitation. Si vous devez fermer une pièce comme votre chambre par exemple, vérifiez qu’un espace de mini 1cm est disponible sur le bas de la porte afin que l’air circule correctement.
Dès le matin, lorsque les températures s’élèveront, il faudra penser à bien tout fermer, fenêtres et volets afin de vous protéger de la chaleur. Vous pouvez jouer avec l’ouverture des volets pour laisser de la lumière en cas d’utilisation de la pièce.

Végétaliser

Opter pour la végétalisation afin de créer des ilots de fraicheur sur les extérieurs de votre logement. L’utilisation d’arbres dit caducs, c’est-à-dire qui perdent leur feuillage en hiver, sont conseillés pour atténuer les effets de surchauffe. Vous pourrez ainsi vous protéger l’été et profiter de l’énergie gratuite du soleil en hiver.

Minimiser la consommation électrique

Tous les appareils branchés sur une prise électrique dégagent ou dégageront de la chaleur à leur utilisation. Il est important de limiter leur utilisation. Voici une liste non exhaustive : soyez plus balai qu’aspirateur, pensez à éteindre les appareils en veilles, consommez des plats froids plutôt que chaud. Et si vous souhaitez cuisinez chaud, penser à la marmite norvégienne ou au four solaire (allez voir sur le net, c’est très écologique et donc bon pour la planète), évitez d’utiliser le sèche-linge, vous pouvez également déplacer votre réfrigérateur et ou congélateur vers une pièce non occupée.

Vous voici armés pour aborder l’été en toute sérénité !
Dernière chose, habillez-vous léger et penser à boire de l’eau régulièrement.
Vous pouvez demander des informations et des conseils gratuits sur la réduction de vos dépenses énergétiques auprès de vos espaces info énergie dont voici les coordonnés :

 

Cérémonie du 14 juillet

C’est en comité très réduit, contexte sanitaire oblige, qu’Annie Kessouri a déposé une gerbe de fleurs devant le monument aux morts.
Cet hommage a eu lieu hier vers 18H30 rue de la Division Leclerc, devant l’Eglise.

Photos Patrice Kessouri

Vitesse et stationnement dans le village

Celà fait plusieurs semaines que nous constatons une recrudescence des véhicules circulant dans le village à des vitesses bien supérieures à celles autorisées. Nous avons prévenu la gendarmerie de Geispolsheim, ainsi que la brigade de contact de l’Eurométropole afin d’envisager plus de contrôle. Pour rappel, pour les contrevenants qui dépasseront la limite des 30 km dans le village, la contravention est minimum de 90 €.

Autre sujet “voiture”, le stationnement. Vous êtes nombreux à nous faire part de vos inquiétudes quant au stationnement dans certaines  rues du village. Nous avons décidé de mettre en place un système d’avertissement.

Chaque véhicule considérant comme gênant se verra mettre sur son pare-brise « un avertissement pour stationnement gênant ». Et sa plaque sera relevée. Si après trois avertissements, le véhicule est toujours en infraction, nous demanderons à la gendarmerie d’intervenir.
Pour rappel, le code de la route (article R417-9) prévoit que tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à ne pas constituer un danger pour les usagers. Sont notamment considérés comme dangereux, lorsque la visibilité est insuffisante, l’arrêt et le stationnement à proximité des intersections de routes, des virages, des sommets de côte et des passages à niveau.
C’est notamment le problème rue Bolzen où plusieurs accidents ont déjà été évités de justesse à la sortie de la rue des faisans.
L’article R417-10 prévoit également que les voitures en stationnement sur les trottoirs sont en infraction et passibles d’une amende de 2ème classe (35€).
Pour le bien de tous, merci de garer, autant que possible, vos véhicules dans les emplacements réservés à cet effet :  vos garages, cours!

Photo Patrice Kessouri

Extinction des lampadaires entre 23h et 5h

Après avoir observé les tests effectués dans certains villages voisins, nous avons décidé qu’il serait également pertinent pour Kolbsheim de ne pas laisser nos lampadaires allumés toute la nuit. 

En effet, l’éclairage de nos villages peut avoir un impact sur notre écosystème et sa biodiversité. Le fait d’éteindre les lumières une partie de la nuit contribue à préserver cet écosystème autant au niveau de la faune que de la flore. Celà réduit également les nuisances visuelles pour l’homme.

Dès le 1er août, les lampadaires des rues du villages seront donc désormais éteints de 23h à 5h.
N’hésitez pas à en profiter pour observer les magnifiques ciels étoilés des nuits de l’été kolbsheimois.