Petits rappels en cas de neige

Comme vous avez pu le constater, l’hiver est tout proche.

Nous en profitons pour vous rappeler qu’en cas de neige, que vous soyez propriétaires ou locataires, vous êtes tenus de balayer le trottoir devant chez vous le dégageant le plus possible. En cas de verglas, merci également d’épandre du sel ou du sable devant vos habitations.
Enfin sachez qu’il est interdit de sortir la neige provenant d’une cour ou d’une descente de garage sur la voie publique.
L’arrêté municipal complet concernant le déneigement est ici

En hiver, quand la neige et le verglas rendent les routes et les rues difficilement praticables, en cas d’alerte météo, nous vous recommandons également de différer les déplacements non indispensables et privilégiez les transports en commun, bien plus sûrs.

Pour maintenir la circulation, le dispositif de viabilité hivernale mobilise de nombreux agents communaux et communautaires ainsi que des prestataires. Les chasse-neige dégagent et salent les rues en fonction de l’intensité de l’événement météorologique et du type de voie :

  • Axes vitaux : intervention 24h/24h
  • Routes et pistes prioritaires : traitées dès 3h du matin
  • Routes et pistes non prioritaires : traitées en journée, uniquement en cas de neige forte ou de verglas.

L’info trafic et les interventions en temps réel sont sur strasmap.eu

Afin de faciliter le passage des engins de déblayage, merci mettre vos voitures dans votre cours ou votre garage quand c’est possible.

Enfin, si vous devez prendre la voiture, adaptez votre conduite et votre itinéraire en privilégiant les voies traitées prioritairement. Pour les cyclistes n’oubliez pas de porter un gilet réfléchissant (obligatoire en dehors des agglomérations) et de vérifier l’éclairage de votre vélo.

Pour + d’infos vous pouvez aussi visiter la page dédie à la circulation en hiver sur le site de l’Eurométropole ici ou télécharger la plaquette PDF ici.

 

 

 

 

 

 

 

 

Signalement des violences faites aux femmes

Dans le cadre du confinement, la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes et les équipes territoriales nous ont rappelé que les dispositifs destinés à protéger et à accompagner les femmes victimes de violences ainsi que leurs enfants demeurent actifs et opérationnels.

Si elles se sentent en danger, les femmes et leurs enfants peuvent quitter leur domicile sans devoir disposer d’une attestation.
Les violences au sein du couple, comme les autres formes de violences faites aux femmes, sont punies par la loi.
Mariée ou non, avec ou sans enfant, vous avez le droit de partir à tout moment. Un départ peut se préparer avec de l’aide.

Si vous êtes victime de violences sexistes

☛ Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) :03 88 32 03 22
Accès aux droits et accompagnement : Strasbourg, Haguenau, Bischwiller, Sélestat, Schirmeck, Wissembourg, Saverne et Ingwiller

☛ SOS Femmes Solidarité : 03 88 24 06 06
Accueil de jour départemental et permanence d’écoute
Accompagnement des femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants.

Si vous êtes dans une situation d’urgence

☛Police et gendarmerie 17 (112 à partir d’un portable/114 malentendants)
☛Pompiers 18
☛SAMU 15
☛Urgence hébergement  115

Pour se faire soigner et établir un certificat médical

☛À l’hôpital (service des urgences ou dans les unités médico-judiciaires)
☛Auprès d’un médecin généraliste
Qu’une plainte soit déposée ou non, il est important de faire constater le plus tôt possible par un médecin les violences subies,
qu’elles soient physiques ou psychologiques. Le certificat médical de constatations est un élément de preuve utile dans le cadre d’une procédure judiciaire, même si elle a lieu plusieurs mois après.

Pour porter plainte

☛Gendarmerie ✆ 17 (112 à partir d’un portable/114 malentendants)
Des référents violences intra-familiales et deux intervenantes sociales sont à votre écoute.

☛Centre opérationnel et de renseignements gendarmerie à Strasbourg : 03 88 37 52 99
☛Police 17 (112 à partir d’un portable/114 malentendants)
– Hôtel de Police de Strasbourg ✆ 03 90 23 17 17
– Point accueil victimes: intervenante sociale, psychologue ✆ 03 90 23 16 79
– Circonscription de Sélestat ✆ 03 90 57 77 20
– Circonscription de Haguenau ✆ 03 88 05 21 00

Contacter les associations départementales

Centre d’information des droits des femmes et des familles
Accueil juridique, psychologique et social sur RDV pour les permanences à Strasbourg, Haguenau, Schirmeck, Sélestat, Ingwiller, Saverne, Wissembourg…
Permanence téléphonique : 03 88 32 03 22 (lundi, mercredi et jeudi) 07.72.27.93.68. (mardi et vendredi)
Permanence par mail : strasbourg@cidff67.fr

SOS Femmes Solidarité – Accueil de jour départemental
Accueil sur place : 5 rue Sellenick à Strasbourg, du lundi au vendredi de 9h à 16h
03 88 24 06 06 – adj@sosfemmessolidarite67.org

SOS Aide aux Habitants – Réseau France Victimes
Service d’Aide aux Victimes et Accès au droit et écrivain public
Permanences sur RDV : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Tel : 03 88 79 79 30 et par mail : contact@sos-aide-aux-habitants.fr

Viaduq 67 – Réseau France Victimes
Service d’Aide aux Victimes e Accès au droit et écrivain public: permanences sur RDV
Tel : 06 30 53 64 65 et par mail : sav@viaduq67.org

Le Planning Familial
Ecoute, orientation et information – viol, IVG, sexualité, contraception
Accueil sur RDV : 13 rue du 22 novembre à Strasbourg, du lundi au vendredi de 9h à 17h, le jeudi de 13h à 19h
03 88 32 28 28 – du lundi au samedi de 9h à 12h – mfpf67@wanadoo.fr
Numéro Vert National 0800 08 11 11 : numéro anonyme et gratuit : du lundi au samedi de 9h à 20h

Mouvement du Nid
Personnes victimes de la prostitution et de la traite des êtres humains
Accueil sur RDV : 6 Rue d’Ingwiller à Strasbourg, du lundi au vendredi
Tel 03 88 32 77 67 ou mail : alsace-67@mouvementdunid.org

 

Les commerces alimentaires de Kolbsheim

La récente enquête citoyenne (voir blattel de novembre) a révélé qu’un certain nombre d’habitants ignorent que Kolbsheim abrite plusieurs commerces alimentaires de proximité. Nous leur avons donc consacré un article

Dans notre petit village, nous trouvons :

La ferme Diemer

Maraîchers de père en fils, les Diemer proposent une vente directe à la ferme tous les mercredis de 17h à 19h et les vendredis de 10h à 12h et de 16h à 18h.

Dans le petit local de la rue de Hangenbieten, l’on trouve évidemment les fruits et légumes de saison, cultivés dans les champs et les serres de l’exploitation, mais aussi de nombreux autres produits, en grande partie locaux – des jus de fruits, des fruits séchés, des légumineuses, des confitures, du miel d’un apiculteur strasbourgeois qui a ses ruches à Kolbsheim, les limonades Limostras de Schiltigheim ou des épices conditionnées à Achenheim.

Pour la période des fêtes, Malou réalise sur demande des paniers garnis. Depuis deux semaines, elle s’est mise aux fourneaux pour cuisiner des bredeles de Noël, disponibles jusqu’à la fin de l’année.

Enfin, la ferme sert de point de vente aux « Chocolats symphonie », une entreprise kolbsheimoise qui propose les créations d’un artisan-chocolatier belge. Aussi bien à la ferme que directement auprès d’Elena Carlin, les gourmands peuvent ainsi se fournir en ballotins, coffrets et créations « spécial Noël ».

Petite nouveauté (vraiment toute récente) : la ferme Diemer s’est mise au « clic and collect », une offre de services qui permet de passer commande via Internet puis d’aller tranquillement récupérer sa cagette ultérieurement.

Label Hélène

Rue de la liberté, Hélène, de Label Hélène, vous propose quant à elle des produits divers et variés : alliant tabac, relais DNA, épicerie de village et épicerie fine, le magasin est également un point de vente des pains et viennoiseries de Passion Pains, boulangerie d’Oberschaeffolsheim. Qui a goûté le Kochersberg sait que le pain y est fameux !

Au fil du temps, Hélène s’est spécialisée dans les produits de qualité : viandes d’exception (bœuf Angus, porc fermier élevé en plein air), fromages ou vinaigres soigneusement sélectionnés, huîtres de Cancale, produits locaux (œufs et poulets de la ferme Humann d’Ernolsheim, charcuteries Metzger-Muller d’Ittenheim, choucroute et cornichons de chez Adès, à Krautergersheim).

Une des spécificités du magasin est qu’il est ouvert à des horaires atypiques : jusqu’à 13h00 le matin et au-delà de 19h30 l’après-midi. Ce qui permet, au retour du travail, de venir se fournir en sandwichs, plats « traiteur » ou d’acheter rapidement ce dont on a besoin pour le repas du soir (horaires complets à retrouver sur le site).

Car Hélène a également une casquette « traiteur » : toute l’année, sur demande, elle cuisine nems ou pizzas, plats selon l’inspiration du moment ou selon le souhait du client. Pour Noël, ce seront évidemment des mets de circonstance qui seront préparés et mitonnés : plateaux de fruits de mer, pâtés en croûte au médaillon de foie gras ou bûches « maison » (la liste sera bientôt disponible en magasin).
Toujours pour Noël, et sur demande du client, Hélène réalise elle aussi des paniers cadeaux avec des douceurs salées et sucrées.

Divergeons

Puisque nous parlons « traiteur », évoquons enfin Frédéric Kuntz et sa petite entreprise Divergeons, située au 10A rue des Jardins.

En association avec son épouse, coiffeuse et maquilleuse à domicile, Frédéric Kuntz s’est lancé dans l’organisation d’événements puis, tout récemment, dans la livraison de plats cuisinés, suggestions de la semaine, repas à la carte et planchettes froides « du coin » (légumes de la ferme Diemer, terrines de Yannick Duchemin, pain au levain bio ou boissons alsaciennes).

Soucieux de son impact environnemental, Frédéric est dans une démarche zéro déchet : tout est consigné – sauf pour les Kolbsemer, qui peuvent rapporter les contenants directement rue des Jardins ! Pour la période de Noël, Divergeons proposera bien évidemment des
suggestions festives, dont le détail sera communiqué début décembre.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter les sites et pages Facebook de nos commerçants kolbsemer, à vous rendre en magasin ou à les contacter par mail ou par téléphone.

 

Marie Perrin

 

Subvention compostage de l’Eurométropole

Lors de l’enquête citoyenne, vous étiez plusieurs à évoquer le sujet du compostage de proximité des déchets organiques.

Du coup on s’est dit qu’il serait peut-être intéressant de rappeler que, grâce à l’Eurometropole, vous pouvez bénéficier:

  • d’une subvention à hauteur de 40 € pour l’achat d’un bac à compost ou d’un lombricomposteur.
  • de stages gratuits pour apprendre à composter

Toutes les infos sont ici.

 

 

 

Collecte de la banque alimentaire ce week-end.

Vu la situation sanitaire, la priorité de la Banque Alimentaire du Bas-Rhin cette année sera de protéger l’ensemble des citoyens.
Il ne sera donc pas organisé cette année de collecte de denrées.

Néanmoins, depuis le début de la crise sanitaire, la Banque Alimentaire est de plus en plus sollicitée pour fournir l’aide alimentaire à de nombreux Bas-Rhinois. De façon exceptionnelle et inédite pour les Banques Alimentaires, elles achètent des denrées pour couvrir tous ces nouveaux besoins. Ces achats sont possibles grâce à des fonds publics et des fonds privés.

La collecte en magasin sera donc néanmoins maintenue mais de façon dématérialisée (dons en € en caisse qui serviront à l’achat de denrées alimentaires) et SANS la présence de bénévoles.

A noter que vous pouvez également faire un don

  • en ligne en cliquant ici avec paiement par CB et envoi du reçu fiscal par mail
  • par chèque, à l’ordre de la Banque Alimentaire du Bas-Rhin, 9 rue de l’Industrie 67400 ILLKIRCH GRAFFENSTADEN, envoi du reçu fiscal par courrier.

 

 

 

 

Cérémonie du 11 novembre

C’est en comité très réduit, contexte sanitaire oblige, qu’Annie Kessouri et ses adjoints ont déposé une gerbe de fleurs devant le monument aux morts.

Cet hommage a eu lieu hier à 11H11 rue de la Division Leclerc, devant l’Eglise.


Photos Patrice Kessouri

 

 

Petits rappels : chiens et civisme

La situation sanitaire se dégrade aussi sur l’état des rues, des trottoirs et des zones herbeuses à Kolbsheim. Après plusieurs années d’implication active de la plupart des propriétaires de chiens, force est de constater que la discipline se perd…

Nous rappelons aux propriétaires de chiens que la voie publique n’est pas un crottoir et que chacun.e est responsable des déjections de son animal. C’est une évidence pour la majorité, mais malheureusement pas encore pour tout le monde.

Le “non ramassage” est en théorie passible d’une amende, mais le plus important c’est le bien-vivre ensemble qui est hypothéqué par des attitudes négligentes et irrespectueuses.

Pour info, des rouleaux de sacs sont disponibles gratuitement en mairie et le village est doté d’un nombre conséquent de poubelles. Il n’y a qu’à se baisser pour ramasser ! Un petit geste citoyen à la portée de chacun.e.

Nous en profitons pour rappeler que la divagation des chiens est également interdite (voir texte ci-dessous). Ces dernières semaines, plusieurs chiens ont été vus se promenant seuls dans le village, semant parfois la panique parmi nos concitoyens. Nous en appelons donc à la vigilance de tou.te.s et espérons que ce constat ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir.

Pour rappel de la loi

« Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse, de la garde ou de la protection d’un troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant 100 mètres. Est par ailleurs en état de divagation, tout chien abandonné livré à son seul instinct, sauf s’il participait à une action de chasse et qu’il est démontré que son propriétaire ne s’est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l’action de chasse. »

 

 

 

 

Chat Pitre : la bibliothèque reste ouverte durant le confinement

Outre les jeux pour adultes et enfants, l’association Chat Pitre promeut la lecture.

Une armoire à livres est installée dans la cour de l’ancienne école, rue de la Division Leclerc. Elle est accessible tous les jours de la semaine et reste ouverte durant le confinement.

Alors que la polémique bat son plein autour de la fermeture des librairies, il peut être bon de rappeler qu’une bibliothèque gratuite de village est une alternative intéressante, surtout lorsqu’on habite à la campagne, fut-elle de l’Eurometropole.

Si vous souhaitez participer en ajoutant des bouquins récents qui vous ont plu n’hésitez pas, mais dans la limite des capacités de l’armoire !

Pour tout renseignement :
chat.pitre.et.cie@gmail.com
Sur Facebook : Chat Pitre et Cie